Sélectionner une page

Les syndics à l’heure du numérique :
Quand la dématérialisation contribue à absorber les impacts de la loi Alur

 

Dossier réalisé avec Caroline Graziano, Directrice Générale, Valrim – Immo de
France et Frédéric Dirdarian, spécialiste des solutions de dématérialisation C’PRO

EDITO

Jusqu’à présent, le monde du syndic n’était pas forcément touché par la digitalisation qui avance à grands pas sur d’autres métiers, mais les contraintes induites par la loi Alur se sont transformées en opportunités de remise à plat des process, et de réorganisation en interne.
Je suis souvent étonné de voir que nos clients syndics sont déjà sensibilisés à la réflexion, même s’il existe une réticence au changement, somme toute logique comme pour tout projet. L’approche classique dans la mise en oeuvre de la dématérialisation est de commencer par l’externalisation de documents, en priorité de documents peu impactants, et d’augmenter naturellement la volumétrie à mesure que la confiance et l’habitude s’installe autour de l’outil.
Les principaux documents qui sont externalisés sont les convocations, les PV, les appels de fonds, les échéances et les quittances de loyer. C’est logique car les 2 bénéfices principaux vont être le gain de temps pour les collaborateurs, sur des tâches auparavant fastidieuses, et un avantage financier certain.
Il y a aussi une autre tendance à prendre en compte qui concerne les copropriétaires, chez qui on constate un intérêt croissant sur ces possibilités d’échanges dématérialisés (notamment la transmission numérique des recommandés).
La question aujourd’hui traitée dans ce livre blanc, au travers du retour d’expérience de la Société Immobilière Valrim, n’est pas de savoir s’il y a un intérêt à basculer vers la dématérialisation, mais d’identifier les clés de réussite, et les critères qui peuvent rendre ce projet facile à prendre en main pour les collaborateurs.
Je vous souhaite une très bonne lecture, espérant que ce livre vous permettra d’avancer sur le chemin de la digitalisation.

Frédéric Dirdarian

Découvrez notre livre blanc sur les syndics immobiliers à l’heure du numérique