Sélectionner une page

80% des entreprises font faillites dans les 12 mois qui suivent une perte de données !

 

L’objectif de toute entreprise est donc de sauvegarder ses données pour être en mesure de les récupérer après une perte, qu’elle soit la conséquence d’une erreur humaine, d’un vol ou d’un sinistre (incendie, dégât des eaux, etc.). Pour mener à bien votre projet de sauvegarde, vous devez vous interroger sur 3 points essentiels :

RISQUE

 

LIEU

 

TESTS

La vulnérabilité de votre support de sauvegarde

Le lieu de stockage de vos données

L’existence de tests de bon fonctionnement

Sur quel support vos données sont-elles sauvegardées ? Clé USB, serveur interne, disque dur externe, …

Quelle est la vulnérabilité de ce support : existe-t-il des risques d’usure, de panne, de vol, etc. ?

Pour être efficace, la sauvegarde doit être redondée, autrement dit une sauvegarde doit être faite en deux endroits physiquement distincts.
C’est le seul moyen pour éviter de perdre les données en cas de sinistre (incendie, dégâts…)

Sauvegarder est insuffisant, un système de sauvegarde doit être vérifié assidûment. C’est pourquoi les tests de restauration sont essentiels.
En cas de perte de données, c’est le seul moyen pour être sûr de son bon fonctionnement.

L’objectif de la sauvegarde étant bien évidemment de ne perdre aucune donnée, le système de sauvegarde le plus efficace est celui qui offre le taux de risque le plus proche de 0. Si vous souhaitez vous aussi connaître votre niveau de risque en évaluant votre système actuel, cliquez sur le lien ci-dessous.

Evaluez les risques de votre système de sauvegarde actuel en 1 min