Select Page

La transformation digitale est au cœur de la stratégie de tous les grands groupes, le « Chief Digital Officer » est la fonction la plus prisée actuellement et même l’Etat accélère sa transformation numérique. Mais qu’en est-il des PME ? Ont-elles les moyens d’entrer dans cette nouvelle ère du digital ? Et que peuvent-elles en attendre concrètement ?

Une étude menée par BPIFrance il y a un an montrait que 73% des dirigeants de PME et ETI se disaient en retard dans la digitalisation de leur structure. Près des deux tiers n’avaient pas défini de stratégie claire.

La révolution numérique : une simple évolution ?

Il faut tout d’abord relativiser cette « nouvelle ère » : le digital est arrivé dans nos entreprises depuis l’introduction de l’informatique, et l’automatisation des processus est un phénomène qui est intégré depuis des dizaines d’années, avec l’arrivée des logiciels de gestion dans les entreprises de toutes tailles. Depuis toujours, les entreprises se modernisent, s’automatisent, et mettent à profit les nouvelles technologies. Mais il est vrai que le phénomène s’est accéléré ces dernières années avec un foisonnement de nouveaux systèmes, matériels, et fonctionnalités qui concernent notamment :

  • La transformation des modes de travail et de management
  • L’utilisation du mobile dans le cadre de l’entreprise
  • La dématérialisation des échanges
  • L’introduction de l’Intelligence Artificielle et du Machine Learning
  • Le développement de tous les services web, et notamment le phénomène des plateformes.

Au final, l’entreprise est poussée par ses clients et ses partenaires, et même ses salariés, à accélérer sa mutation technologique pour répondre à leurs nouveaux comportements et mettre en place de nouvelles relations, répondant aux nouveaux usages.

Voici plus quelques pistes à explorer pour profiter, vous aussi, de cette nouvelle ère du digital.

Faire évoluer les modes de travail

Deux facteurs influencent les modes de travail : l’arrive des Digital Natives sur le marché, et l’utilisation des outils collaboratifs. Les nouvelles recrues des entreprises sont nées avec le digital, elles vivent avec leur smartphone et elles n’ont pas les mêmes motivations dans leur vie professionnelle. La quête de sens, le besoin de comprendre les décisions, la volonté de s’engager font partie des nouveaux comportements qui impliquent un nouveau mode de management.

C’est donc l’humain qui évolue en interne, mais il faut lui donner les bons outils : les solutions de collaboration, de partage, de télétravail sont accessibles aux petites structures. Le cloud offre des solutions simples d’accès et aux budgets maitrisés.

Cette évolution des modes de travail passe aussi par plus de transparence sur l’activité de l’entreprise : partager ses tableaux de bord, diffuser les indicateurs de performance à tous les salariés font partie des bonnes pratiques accessibles aux PME.

Intégrer le digital dans ces modes de travail, c’est aussi l’assurance d’attirer et de fidéliser les talents. A l’heure où le recrutement est un vrai problème pour de nombreuses entreprises, offrir un cadre de travail moderne et souple est un point fort non négligeable.

Être rappelé
+

Laissez vos coordonnées, notre service clients vous recontacte dès que possible

Attention !
Nous ne sommes pas Chorus Pro

Rappelez moi !
fringilla Aliquam sem, Donec mi, id suscipit Donec