Select Page

Beaucoup de facteurs influencent les modes de travail actuels : la transformation digitale, qui donne de nouveaux outils pour travailler à distance, les nouvelles lois sur le télétravail, le comportement des salariés qui mettent moins de barrière entre leur sphère personnelle et leur sphère professionnelle, et enfin, les technologies de communication et leur coût très abordable. Pour l’entreprise, ces nouveaux mode de travail ont beaucoup d’avantages, et elles ont tout intérêt à envisager leur mise en place.

 

Des règles plus souples pour le télétravail

Avec la réforme du code du travail, le télétravail est devenu un droit pour les salariés, mais les règles se sont assouplies : le télétravail n’est plus à inclure dans le contrat de travail, il peut être défini dans le cadre d’un accord collectif ou d’une charte spécifique, prévoyant les conditions de passage au télétravail, les mesures de contrôle du temps de travail et les plages horaires pendant lesquelles l’employeur peut contacter son salarié. Il est également possible maintenant de recourir au télétravail de manière occasionnelle, un simple échange de mail pouvant suffire à formaliser l’accord.

Autre souplesse pour l’entreprise : elle n’est plus tenue de prendre en charge les coûts résultant de ce télétravail (matériels, logiciels, connexions…). Par contre, si l’entreprise refuse une demande de la part de son salarié, elle doit motiver sa réponse et veiller à ce que cela ne puisse être assimilé à une discrimination ou un abus.

 

Des avantages multiples

Avec les dernières grèves SNCF qui se sont étalées sur 3 mois, beaucoup d’entreprises ont testé ce mode de travail avec leurs salariés et ont pu constater que les avantages étaient nombreux :

  • Temps gagné grâce à l’absence de déplacement : c’est aussi moins de fatigue et moins de risques d’accident, sans parler de la réduction de la facture carbone.
  • Productivité : les études ont montré qu’un salarié est 15% plus efficace lorsqu’il télé-travaille, notamment grâce à l’augmentation de sa concentration.
  • Motivation : les salariés apprécient cette marque de confiance et cela se concrétise par une baisse d’absentéisme de 20% en moyenne. Le télétravail est aussi devenu un argument pour attirer les jeunes talents qui apprécient cette souplesse.

Les outils pour bien télé-travailler

  • La communication à distance est simple aujourd’hui grâce aux messageries instantanées, aux agendas partagés et aux visio-conférences
  • Les outils pour partager de l’information sur un projet (forums, wikis, blogs…) s’avèrent très utiles aussi pour l’organisation des groupes de travail
  • Les logiciels de gestion dans le cloud, en mode SaaS, permettent de travailler de partout en toute sécurité (compta, facturation, paie, CRM…)
  • Si l’employeur n’est plus obligé de financer le matériel et les communications, fournir un PC portable et un téléphone mobile à ses salariés ne peut qu’encourager la mise en place de ces nouveaux modes de travail.

Les bonnes pratiques pour bien s’organiser :

  • Définir des règles précises sur les modes d’échanges et de reporting, ainsi que les horaires auxquels le salarié peut être joint
  • Prévoir une clause dans le contrat de travail, qui précise notamment que vous pouvez imposer cette organisation en cas de force majeure (épidémie, grève, intempéries)
  • Penser à la sécurité des données : mot de passe régulièrement changé sur le PC et le téléphone mobile du salarié, mise en place d’un VPN (Virtual Private Network) qui permet de donner accès au réseau de l’entreprise via une simple connexion Internet qui est alors sécurisée.
  • Manager par objectifs : l’important est de définir avec son salarié les objectifs à atteindre, en le laissant libre de s’organiser
  • Faire un point régulier : pour vérifier que cette organisation convient toujours au salarié et réajuster les règles si besoin.
  • Conserver des journées fixes de travail dans l’entreprises pour que les salariés continuent à se voir lors de réunions physiques et cultiver ainsi l’esprit d’équipe
luctus id sem, accumsan fringilla sed Curabitur nunc non diam nec